Le club du Jita Kyoei Judo prend sa source dans le quartier de la Paillade, à Montpellier, où il s’ancre dans une politique sociale volontaire pour permettre au plus grand nombre d’enfants en difficulté d’accéder à une pratique sportive socialisante, au travers de l’enseignement du judo et des valeurs de respect et de contrôle de soi qu’il véhicule.

Le club conserve le double objectif de continuer, d’une part, le développement de ce volet social en favorisant une pratique de masse dans les quartiers dits difficiles et, d’autre part, de faire perdurer ce brassage judicieux effectué entre les judokas de bon niveau et les étudiants de l’université Montpellier 1. Le Jita Kyoei Judo dispose en effet d’une convention avec l’UM1 et accueille ainsi les étudiants qui souhaitent pratiquer le judo, sous réserve d’être inscrits au SUAPS (Service universitaire des activités physiques et sportives), même s’ils sont licenciés dans un autre club. « C’est un échange de bons procédés car cela permet aux judokas du Jita et à ceux de l’extérieur de progresser ensemble car ils se confrontent régulièrement lors des entraînements », expliquent les entraîneurs.

« Jita Kyoei »

« JITA YUWA KYOEI » un des trois principes essentiels et indissociables, distingués par Jigoro Kano, et qui guident la pratique du Judo. C’est la prospérité mutuelle par l’union des forces. Le troisième principe est l’entente harmonieuse, la prospérité mutuelle par l’union de notre propre force et celle des autres. Découlant de la pratique sincère des deux premiers principes (SEIRYOKU ZENYO et JU), il suggère que la présence du partenaire, du groupe, sont nécessaires et bénéfiques à la progression de chacun. En Judo, les progrès individuels passent par l’entraide et les concessions mutuelles. Jita Yuwa Kyoei est une prise de conscience.

De la rue au Dojo

Le projet expérimental « De la rue au Dojo » a été mis en place dans le quartier de la Paillade. Il s’agit d’un projet territorial d’accompagnement éducatif des jeunes par la pratique du judo, aboutissant à une insertion durable en club.Initié par Hérault Sport dans le cadre d’actions multisports « sport pour toi », il vise à favoriser l’accueil de l’ensemble des jeunes exclus des pratiques sportives traditionnelles. Pour mener à bien ce projet, la mise à disposition de la salle de judo est complétée par l’ouverture de créneaux périscolaires, rémunérés par l’Inspection académique et animés par le club Jita Kyoei Judo 34, porteur du projet depuis 2007.

Les Enseignants

Jean-Yves Cassan

Directeur du Sport Universitaire de Montpellier, Jean-Yves est titulaire d’une maitrise STAPS.
Champion d’Europe M4 en 2019 il est l’entraîneur en charge des entraînements seniors de Veyrassi.

Un coach hors pair, et une passion dévorante qui vous suivra partout en compétition.

Mounir Mouh

Professeur agrégé d’EPS , titulaire d’un BEES1 et d’un DEJEPS judo jujitsu, Mounir intervient sur les cours de judo et sur la préparation physique des athlètes.

Aux dires de tous, sa gentillesse n’a d’égale que sa compétence. C’est pas compliqué, tout le monde l’adore.

Marina Grandman

Ceinture noire 3eme dan, diplômée du BEES 1 JUDO et HACUMESE, Marina gère le club de St Jean de Fos ou elle accueille avec le sourire les enfants à partir de 4 ans.

L’alliance de la douceur et de la rigueur s’incarne chez cette enseignante qui crée des vrais petits judokas.

Clémentine Tirard

Jeune professeur de judo prometteuse fraîchement diplômée et grande compétitrice du club, la douceur qu’elle communique aux enfants contraste avec la gnac dont elle fait preuve en combat.
Une vraie (tri-) athlète qui sait transmettre sa passion du sport et du judo aux enfants comme aux adultes.

Charlène Teisseyre

Aussi à l’aise sur un terrain de rugby que sur un tapis, Charlène est la petite dernière chez les profs du Jita.

Quand une boule d’énergie fait du judo, ça donne un judo explosif, et surtout, ça donne des cours de judo plein de vie !

L’Administration

Pierre-Henry MAIALE – Président
Laurent DUFOUR – Trésorier
Marina Grandman – Secrétaire