Pour commencer, je suis Dylan Laborie, j’ai rejoint le Jita Kyoei à la rentrée sportive 2017. Pour mes études en 2015, j’ai eu l’occasion de vivre un an en Corée du Sud et d’y rencontrer ma copine. J’ai débuté le Judo enfant, obtenu ma ceinture bleue et puis fais une très longue pause jusqu’à mes 23 ans. De retour à Montpellier j’ai voulu renouer avec le sport qui me caractérisait et satisfaisait le plus.

Durant la saison 2017-2018 j’ai fait plein de belles rencontres et tissé des liens plus amicaux avec d’autres. Je pense que vous connaissez tous, Jean Delonca, instructeur des cours enfants et du cours adulte du Jeudi. Au fil de la saison plein de points communs et de centres d’intérêts nous ont rapprochés.

En Mai 2018 nous avons décidé de partir ensemble en Corée du Sud pour visiter et également découvrir leur Judo.

La décision prise, place aux préparatifs. Première étape, l’achat des billets d’avion. Les prix étaient convenables car nous nous y sommes pris à l’avance mais un peu plus élevé que hors période estivale. Les dates étaient fixées, du 24 Juillet au 12 Août 2018, départ de l’Aéroport Marseille-Provence direction Incheon.

Ma copine étant Sud-Coréenne nous connaissons assez bien le coût de la vie sur place, nous avons estimé un budget potentiel avant de partir. Elle nous a également aidé à trouver un contact pour le Judo. Nous nous sommes rapprochés des universités mais durant le mois d’Août aucune ne pouvait nous accueillir. Mais une annonce en coréen sur internet nous a interpellé.

Un ancien double champion du monde et vice-champion  Olympique (Pékin 2008) venait d’ouvrir un Dojo à Daegu (3ème plus grande ville de Corée du Sud), ville où ma copine habite. Wang Ki Chun, ancien judoka de l’équipe national de Corée du Sud, nous a ouvert les portes de son Dojo.

Wang Ki Chun a tout fait pour que notre séjour se déroule du mieux possible et d’avoir des souvenirs plein la tête pour notre retour en France. Nous nous sommes entrainés dans son Dojo pendant deux semaines tous les soirs de 19h30 à 21h30. Voir les plus belle boites de Wang Ki Chun ici

Il a également organisé une journée avec des lycéens en sport étude Judo dans un campus pour que les élèves puissent échanger avec nous. Il faut savoir que très peu d’Occidentaux ne voyagent en Corée du Sud pour pratiquer le Judo. Le plus souvent, ils vont au Japon avec leurs clubs ou fédérations. Les judokas coréens étaient donc vraiment contents de faire du Judo avec nous.

Durant la dernière semaine un stage entre clubs de la région se déroulait. Wang Ki Chun nous emmenait de lieu en lieu pour y participer. Le stage était dédié aux randoris.

Enfin nous avons pu assister à une compétition où ses élèves ont participé, à plusieurs centaines de kilomètres de là où nous étions. Les combats étaient sur plusieurs jours. Ainsi il a réservé un chalet pour 15 personnes où barbecue et piscine étaient de mises afin de détendre et faire plaisir à ses élèves.

La Corée du Sud et ses habitants sont naturellement gentils et bienveillants, ses paysages remplis d’une atmosphère paisible où modernité et traditionnel s’entremêlent harmonieusement.

Je pourrais encore parler et vous expliquer en détails tout ce que nous avons pu vivre mais je préfère que vous veniez en discuter avec Jean ou moi sur un tatami. En attendant de vous saluer, je vous laisse avec une petite vidéo de notre voyage au pays du matin calme ICI :

Dylan Laborie & Jean Delonca

23 septembre 2018